Commission scolaire des Hauts-Cantons - CSHC

Des élèves de 6e année en lien avec la goélette Sedna IV travaillent pour la cause environnementale

Coaticook, le jeudi 12 décembre 2013

Les élèves de 5e et 6e année de l’école Notre-Dame-du-Sacré-Cœur de Weedon. Crédit photo : CSHC

Via la visioconférence, les élèves ont pu poser leurs cinq questions au communicateur scientifique M. Éddie Persent dont les élèves consultent le journal de bord quotidiennement. Le Sedna IV est actuellement ancré près de l’Ile de la Réunion afin que son équipage poursuive l’une de ses expéditions scientifiques océanographiques.

Les élèves sensibles à l’environnement ont formulé des questions comme « Dans quelle région du monde retrouve-t-on les animaux les plus menacés ? Quel est, selon vous, l’animal le plus menacé ? Qu’est-ce que vous appréciez le plus de l’île de la Réunion depuis votre arrivée ? » Les élèves ont même eu la permission spéciale de parler au mécanicien de bord, M. Alexandre Chiasson et de lui demander quel est le plus gros bris qu’il avait eu,  jusqu’à maintenant, à réparer sur la goélette. 

En répartie du privilège de pouvoir converser avec des membres du Sedna IV les élèves devaient proposer et réaliser un projet ayant des retombées positives pour l’environnement. Dans un premier temps les jeunes ont donc réalisé des fiches d’informations sur les animaux menacés sur lesquelles on retrouvait les caractéristiques de l’animal, ce qui le menace et ce que chacun peut concrètement faire pour les sauvegarder. Les élèves ont ensuite partagé l’information des fiches avec les plus jeunes de leur école afin de les sensibiliser sur les conséquences de la pollution humaine sur la vie animale.  

C’est une expérience qui s’est avérée très riche pour les élèves comme en témoigne Édouard : « J’ai retenu que les animaux les plus menacés sont les rhinocéros. Il n’en reste que 40 individus d’une espèce et 12 d’un autre. M. Eddie nous a dit que pour qu’une espèce survive, il doit y en avoir au moins 100. Ces espèces de rhinocéros vont donc disparaître. » Marianne, quant à elle, soutient avec conviction : «  Pour que les animaux survivent, il faut arrêter de détruire leur habitat. »

L’enseignante, Marie-Ève Péloquin souligne : Ce voyage autour du monde nous permet de découvrir plusieurs endroits méconnus de notre planète. Grâce aux journaux de bord et aux petites vidéos, nous pouvons constater l’état de santé actuel de notre planète, en discuter et exercer notre jugement critique…  C’est une belle prise de conscience qui mène à des réflexions sur les actions que nous pouvons poser pour aider notre planète. C’est très motivant ! »

Source : Marie-Claude David
Conseillère en communication
Commission scolaire des Hauts-Cantons
(819) 849-7051 poste 4432

 

 

 


Retour à l'accueil

Communiqués

2017-12-29

VOEUX DE NOËL

2016-12-22

VOEUX DE NOËL

2016-11-29

L'AVEZ-VOUS VU?

2015-12-22

VOEUX DE NOËL

2014-12-18

Voeux de Noël

2013-12-17

Voeux de Noël

2013-03-14