Une boutique-école pour encourager la persévérance scolaire.

Coaticook, le mardi 3 mars 2015

Crédit photo : EstriePlus.com

L'École La Frontalière de Coaticook a mis sur pied un projet entrepreneurial pour stimuler la motivation des élèves en adaptation scolaire. En effet, les élèves ont pour projet de revamper la boutique-école.

« Les élèves en adaptation scolaire ont souvent de la difficulté à se motiver et à faire des travaux académiques. Le fait que les étudiants soient en action permet de stimuler leur motivation. Ils ont également plusieurs initiatives à prendre ce qui permet de développer leur autonomie. Ils relèvent de nombreux défis, c'est gratifiant pour eux. Un travail concret qui facilite l'intégration des notions académiques », estime Mme Gervais.

Un projet rassembleur
Le groupe d'élèves de Mme Gervais cherchait en début d'année scolaire un projet à faire où chacun pourrait participer et mettre à contribution leurs qualités et forces.

Les élèves ont soulevé le fait que la coopérative étudiante était peu connue et peu intéressante. C'est ainsi que l'idée de rénover la boutique a surgi. Le défi est ainsi de rendre la boutique plus attrayante, de la mettre au goût des élèves et de faire de la publicité pour inciter les jeunes à y faire un tour.

« Nous sommes allés chercher les forces et les intérêts de tous les élèves. Les élèves plus manuels se sont occupés de peinturer le local et de fabriquer les présentoirs de la boutique. Une autre équipe s'est occupée du sondage et une autre équipe de la publicité », précise Mme Gervais.

Afin de déterminer les articles qui seront en vente à la boutique, un sondage a été distribué à tous les élèves de l'école. « En plus de ce que l'on vendait avant à la Coop - crayons, effaces, cahiers - , on va surtout y vendre des articles à l'effigie de leur équipe sportive », indique Mylène Gervais. « À partir des résultats du sondage, les élèves vont commander les articles que nous allons vendre à la boutique : Chandails, casquettes, gourde d'eau, porte-clé, tasse à café, etc. »

Un effet d'entrainement positif
Il y a un esprit d'équipe qui s'est développé, estime l'enseignante. « Il y a des jeunes qui s'impliquent beaucoup et cela a un effet d'entrainement auprès des autres élèves. Quand il y en a qui se démarque et qui fait de bons coups, ça encourage les autres à participer. »

Michael Joyal-Bergeron est un élève qui participe au projet. Il a notamment réalisé le sondage avec ses coéquipiers. Pour Michael, ce projet entrepreneurial est une source de motivation pour poursuivre ses études : « Ce projet m'encourage à rester à l'école. Ça me motive à continuer parce que c'est un projet stimulant. »

L'objectif est d'ouvrir la boutique d'ici la fin mars 2015 : « ce sont les jeunes qui travailleront à la boutique. Elle sera ouverte à l'heure du dîner, mais également lors de soirées spéciales, comme la remise des bulletins. » Les profits de la boutique iront à des activités étudiantes ou pour racheter du matériel pour la boutique, a conclu Mylène Gervais.

 

Sourcce: Sarah Pomar Chiquette
Journaliste
www.EstriePlus.com,

Le Journal Internet
du 18 février 2015


Retour à l'accueil

Communiqués

2017-12-29

VOEUX DE NOËL

2016-12-22

VOEUX DE NOËL

2016-11-29

L'AVEZ-VOUS VU?

2015-12-22

VOEUX DE NOËL

2014-12-18

Voeux de Noël

2013-12-17

Voeux de Noël

2013-03-14